Scandale en Ouganda…

http://www.allout.org/fr/actions/uganda-now

A la suite de l’appel de détresse de Auf Ussam Mukway lors de la projection du film choc « Ouganda au nom de Dieu »  vous avez été nombreux et nombreuses à nous communiquer vos emails pour le soutenir…

Grâce à votre mobilisation, cette loi anti-gay est  momentanément stoppée.

La loi anti-gay que le parlement voulait voter avant Noël, comme cadeau à la population ougandaise a été stoppée grâce à la pression internationale.
David Bahati, le député à l’origine de cette loi avait déclaré  fin novembre aux journalistes de l’Associated press que la peine de mort avait été retirée du texte ne parlant « plus » que d’emprisonnement pour les homos et les lesbiennes pouvant faire l’apologie de leur orientation sexuelle ou en exposant des mineurs à de la pornographie homosexuelle.
Alors que la présidente du Parlement ougandais était reçue à Rome le 13 décembre, lors d’une messe par le Pape qui lui a accordé sa bénédiction, encouragement supplémentaire dans cette voix qui conduit toujours malheureusement les gays et les lesbiennes à se cacher en Ouganda, il nous faut rester très vigilants et mobilisés car à la rentrée, dès sa reprise, le Parlement pourrait bien voter en priorité ce texte avec ou sans peine de mort, malgré les déclarations, là est encore toute la question.
Les évangélistes d’extrême droite américains continuent dans l’ombre eux aussi, à coût de milliers de dollars à conseiller les dirigeants de ce pays afin de parer à cet aléa qu’est la peine de mort en lui donnant un nouvel essor en faisant l’amalgame entre la pédophilie, la pornographie et l’homosexualité.
Pour agir efficacement d’ici en France, nous pourrions obtenir des instances religieuses chrétiennes ou musulmanes, une déclaration condamnant cette loi infâme et inhumaine comme avait déjà pu le dire dans un communiqué de presse au nom de l’Église catholique, Monseigneur Lwanga, archevêque de Kampala et Premier évêque de l’Ouganda.
Sans doute aussi, pouvons nous obtenir de nos élus parlementaires ou du Premier d’entre eux, le Président de la République le même type de déclaration en les interpellant au travers de courriers ou de manifestations en soutient à la ligue LGBT Ougandaise.

Alors, ne les oublions pas, mobilisons-nous car si dans notre pays la question se porte sur le mariage pour tous, en Ouganda encore à ce jour, les gays, lesbiennes et transgenres de ce pays, ne demandent qu’à pouvoir VIVRE tout simplement.

Relayez plus fort cet appel !
> partagez  l’information
pour sensibiliser autour de vous
> signez la pétition mondiale  : rendez vous sur www.allout.org/fr/actions/uganda-now

> visitez la page facebook consacrée à ce dossier

Laisser un commentaire