> « Pride » au Méliès Jean-Jaurès jeudi 18 septembre à 21h !

FACE à FACE  inaugure avec le Méliès les séances « Over the rainbow » qui vous permettront de découvrir tout au long de l’année les coups de coeur FACE à FACE parmi le cinéma LGBT. A vos agendas !

FACE à FACE "over the rainbow"Premier rendez-vous de cette série avec le film « Pride« de Matthew Warchus jeudi 18 septembre à 21 h au Mélies Jean-Jaurès.
Tarif : 5 euros pour les adhérents FACE à FACE sur présentation de la carte !

Restez après le film : vous pourrez échanger après la projection grâce au dispositif Skype me if you can du Méliès et vous repartirez avec des cadeaux « PRIDE » !

A l’occasion de cette traditionnelle soirée de rentrée, FACE à FACE vous dévoilera aussi l’avant-programme de la 10ème édition de son Festival (27 au 30novembre).

Pride avec FACE à FACE le 18 septembre au Méliès Jean-Jaurès
PRIDE

Film britannique de Matthew Warchus (2014 – 1h57min – VOST – dcp)
avec Bill Nighy, Imelda Staunton, Dominic West…

« Eté 1984 – Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de la Gay Pride à Londres, un groupe d’activistes gay et lesbien décide de récolter de l’argent pour venir en aide aux familles des mineurs en grève. Mais l’Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d’activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d’un minibus pour aller remettre l’argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l’histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s’unissent pour défendre la même cause… »

C’est typiquement le genre de film qui va vous donner la pêche en ces temps de rentrée forcément morose. Un condensé de ce que le cinéma anglais sait faire à la perfection : une épatante comédie sociale qui vous rappelle que dans ce pays qui a vu bien des luttes parfois âpres, l’improbable voire l’impossible est parfois possible, que ceux que l’on n’aurait jamais imaginé combattre côte-à-côte peuvent briser les intolérances pour le meilleur, que la générosité peut l’emporter envers et contre tout… Un film où l’on rit beaucoup et où l’on pleure aussi au détour d’une scène particulièrement émouvante, sur l’écran comme dans la salle. Un film qui rend hommage à l’extravagance libertaire des uns et à la dignité prolétaire des autres, qui sent bon la lande galloise autant que les dancefloors londoniens.

Porté par une géniale troupe d’acteurs pas forcément très connus mais tous parfaits, Pride a emballé tout le monde lors de sa présentation à la Quinzaine des Réalisateurs du dernier Festival de Cannes. Autant le jury de la « Queer Palm » qui lui a décerné le trophée avec enthousiasme qu’un public bien plus large tout simplement emporté par un film si drôle et touchant. Et après une année où l’homophobie s’est parfois affichée triomphante dans des « manifs pour tous », on ne peut qu’être heureux de se rassembler autour de ce Pride qui dégage une formidable énergie positive.

Laisser un commentaire