Les courts-métrages > Ce n’est pas un film de cow-boys

  • Réalisé par : Benjamin Parent
  • France / 2012 / Fiction / 12 minutes

lauriers FACE à FACE 2012 - prix du public meilleur film> La fiche du film en PDF

Synopsis

Le Secret de Brokeback Mountain est passé hier soir à la télé. Vincent l’a regardé et ça l’a bouleversé. Il profite de la récréation pour raconter de manière touchante et naïve le film à Moussa…

Ce n'est pas un film de cowboys De Benjamin Parent
«Ce n’est pas un film de cow-boys», de Benjamin Parent. A gauche Finnegan Oldfield, à droite Malivaï Yakou.

L’émotion interdite

Dans Ce n’est pas un film de cow-boys, Benjamin Parent aborde un autre aspect de la caricature virile. Il met en scène des adolescents qui parlent dans les toilettes du lycée du film passé la veille à la télévision: Le Secret de Brokeback Mountain.

 Côté toilettes des garçons, Vincent est troublé. Il dit à Moussa:

 «T’as vu toi le film à la télé hier soir, Brokeback Mountain?

– Non j’ai pas le droit de regarder la télé, ma mère elle trouve que ça abrutit. Mais à ce qu’il paraît c’est un super bon western.»

 L’autre baisse un peu la voix: «C’est pas un western. Il y a des cow-boys et tout. Mais c’est un truc nouveau. C’est genre… C’est un western de pédés.»

 Traduction: Vincent a été ému. Devant un film de pédés. Comme s’il était une femmelette.

«Ce qui est intéressant chez ce personnage, estime Finnegan Oldfield, 21 ans, qui l’incarne, c’est l’ambiguïté entre son côté lascar et l’émotion qu’il ressent. Mais ce n’est pas évident d’assumer certaines émotions, ou de voir un film homosexuel, pour un garçon. On s’interroge en permanence sur sa virilité. Moi je commence tout juste à arrêter de me poser des questions. Il y a encore un an, voir des garçons s’embrasser ça me mettait mal à l’aise. Pas parce que je suis homophobe, prévient-il, mais parce que la virilité est un truc tellement important qu’on a toujours peur. Comme ça m’est arrivé de me dire « mais vas-y pleure pas t’es un mec ». Mais bon j’ai vite lâché l’affaire, parce que ça fait du bien de pleurer.»


Laisser un commentaire