Les longs-métrages > La vie d’Adèle

  • Réalisé par : Abdellatif Kechiche
  • France / 9 octobre 2013 / Comédie dramatique / 2h55min
  • Soirée de rentrée FACE à FACE Mercredi 9 octobre 2013 à 20h00 au Cinéma Gaumont
La vie d'Adèle

Palme d’or du 66ème Festival de Cannes 

Le Synopsis : À 15 ans, Adèle ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve…

> La fiche du film en PDF

Le jury de Steven Spielberg a attribué à l’unanimité sa Palme d’Or au film  La vie d’Adèle, Chapitre 1 et 2, d’Abdellatif Kechiche et également aux actrices principales du film, Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux. Le film, tiré du roman graphique Le bleu est une couleur chaude – lui-même Lauréat du prix du public à Angoulême en 2011 -, de Julie Maroh, relate l’histoire d’amour entre deux jeunes femmes, incarnées à l’écran par Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos. La vie d’Adèle, chapitre 1 & 2, librement adapté du roman graphique de Julie Maroh, Le bleu est une couleur chaude, Lauréat du prix du public à Angoulême en 2011, est l’un des films les plus attendus de cet automne.

Plus que du militantisme sur l’homosexualité, juste de l’AMOUR…

La vie d’Adèle

« Ça parle d’une histoire d’amour, ce n’est pas important que ce soit deux femmes, et on l’oublie » – Adèle Exarchopoulos

« J’avais plus le sentiment de traiter, de raconter l’histoire d’un couple, du couple. La problématique de l’homosexualité, je ne voyais pas pour quelles raisons je l’aborderais spécialement, car la meilleure façon, si je devais avoir un discours sur ce sujet, ce serait de ne pas en avoir, de filmer cela comme n’importe quelle histoire d’amour, avec toute la beauté que cela comprend », révèle Abdellatif Kechiche, qui, porteur de la double nationalité franco-tunisienne, souligne toutefois qu’il espère que son film fasse « du bien à la jeunesse tunisienne », allusion à la nécessité selon lui d’une Révolution sexuelle en Tunisie.

Leurs avis en attendant le votre…

Libération
Outre une folle embardée passionnelle, la Vie d’Adèle est un précis d’art, une étude sur la chair et les visages, une histoire d’éternité du modèle

Le Monde
La Vie d’Adèle, une histoire d’amour entre deux femmes dans ce qu’elle a de plus banal, de plus beau et de plus bestial.

Evene
Chef d’oeuvre lesbien et marxiste, La vie d’Adèle ? Avant tout une grande et belle et triste histoire d’amour. D’un premier amour, condensé en trois heures bien plus excitantes que les œuvres complètes de Pierre Bourdieu.

Télérama
Déjà magnifique récit d’apprentissage, ‘La Vie d’Adèle’ s’avère in fine l’un des plus beaux films d’amour que l’on ait vus depuis longtemps, dans laquelle chacun peut se reconnaitre.

StudioCiné Live

La vie d’Adèle transporte jusqu’au vertige, à l’image de celui qui transpire d’Adèle Exarchopoulos et de Léa Seydoux lors de scènes d’amour enivrantes. Cette attraction à laquelle les corps ne peuvent que céder, Kechiche en fait des monuments bouleversants de beauté.

Metro
Avec une franchise et une justesse qui font oublier quelques longueurs, ou l’absence de véritable climax. La vraie vie n’est-elle pas faite d’imperfections ? Et n’en déplaise aux anti-mariage gay, face aux ravages de la passion amoureuse, nous sommes tous des Adèles.

En savoir plus sur le film sur Allociné


Laisser un commentaire