Les courts-métrages > Séances scolaires : couts-métrages contre l’homophobie

> Télécharger la fiche complète du film au format PDF

En partenariat avec le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative et de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé. « Jeune et homo sous le regard des autres » opération initié par l’INPES et produite par AMDA.

 En colo

de Pascal-Alex Vincent, 7’ 43’’, 2009

Synopsis : Lors d’une séance du jeu « Action ou vérité ? », deux jeunes garçons, Mathieu et Maxime, ont pour défi de s’embrasser. Le baiser va provoquer chez eux un certain émoi. À partir de ce moment, les ados, témoins de cette scène, font des allusions plus ou moins directes à l’éventuelle homosexualité de Maxime. Une révélation surprenante va alors déstabiliser le groupe, mais surtout le faire réfléchir.

Basket et maths

de Rodolphe Marconi, 6’ 02’’, 2009

Synopsis : Jérôme est amoureux de Cédric, mais ne s’avoue pas pour autant qu’il est homosexuel. Cédric embrasse Jérôme sur un coup de tête, sans comprendre lui-même son acte, puis refuse de croiser le regard de Jérôme et fait comme s’il ne s’était rien passé. Ces deux jeunes garçons vont alors prendre des chemins différents pour comprendre et accepter leur homosexualité.

Les incroyables aventures de Fusion Man

de Xavier Gens et Marius Vale, 8’ 24’’, 2009

Synopsis : C’est une comédie, inspirée des films de superhéros. Dan, alias Fusion Man, s’apprête à passer la soirée avec son petit ami Marc, quand il le laisse en plan pour voler au secours d’un innocent. Il va découvrir que Raphaël, jeune gay, est sur le point de se suicider, manipulé par Waco, un supervilain. Le duel entre Fusion Man et Waco va donner lieu à une discussion qui permettra à chacun de faire le point sur sa situation.

Pauline

de Céline Sciamma, 7’ 52’’, 2009

Synopsis : C’est la mise en scène d’une jeune fille qui raconte son histoire face à la caméra : l’enfance joyeuse dans une petite ville de province où tout le monde se connaît, la révélation publique et infamante de son homosexualité par un ami de ses parents, le silence des témoins, la douleur de la solitude, la possibilité de l’acceptation. Tout cela, elle le raconte, à une autre fille, à la caméra, au spectateur. Comme une confidence.

Omar

de Sébastien Gabriel, 8’ 55’’, 2009

Synopsis : C’est l’histoire d’Omar, un jeune homosexuel qui vit dans une cité. Une cité qu’il aime et qui l’aime mais où la pression est telle qu’il ne peut vivre, ni même révéler son homosexualité. Pas même à son meilleur ami Morad. Jusqu’au jour où son histoire d’amour cachée avec Arthur est découverte. Une décision s’impose alors : renoncer à son amour ou quitter la cité pour d’autres horizons.

Un peu de soleil dans les yeux

de Stéphane Botti, 10′, 2009

Raphaël a dix-sept ans et il est amoureux. C’est l’histoire d’un éveil, le douloureux éclatement de l’adolescence.

 

Blue

de Remy Schepers, 10′, 2008

C’est l’histoire d’un garçon qui essaie de lutter contre ses sentiments….

 

 


Laisser un commentaire